Articles d'élèves

Sortie au musée d’art contemporain

Le 12 décembre, je suis allé au musée d’art contemporain avec mes amis.

J’ai aimé l’œuvre « Pulsations en spirale » de Rafael Lozano-Hemmer parce qu’on pouvait écouter notre cœur.

J’ai remarqué que l’artiste vit à Montréal comme moi.

Son œuvre est faite d’ampoules et d’une machine de lumières.

On entend vraiment notre rythme cardiaque.

Il est recommandé d’aller visiter ce musée.

photo_dave

Par : Dave


***

La classe 872 est allée au musée d’art contemporain.  Les élèves  se sont inspirés des œuvres de l’artiste Françoise Sullivan pour faire des sculptures en carton. Les sculptures de Françoise Sullivan sont en métal soudé.

Puis,  les élèves ont essayé  l’œuvre interactive « Pulsations en spirale» de Rafael Lozano-Hemmer. C’est  plein de petites ampoules accrochées au plafond à différentes hauteurs. Les élèves ont aimé  cette œuvre car elle suit le rythme cardiaque et c’est très spécial.

photo_henri

Par : Henri Saint-Gelais

***

Julie colle les cartons bleus pour faire une sculpture.

Il y a deux rectangles et des triangles.

C’est beau. J’aime le musée.

photo_julie

Par : Julie

***

Le 12 décembre 2018, Julie, Walid, Henri et Dave sont partis  en autobus pour aller au musée.

435 c’est un numéro d’autobus.

J’étais content de prendre l’autobus!

photo_walid

Par : Walid

Articles d'élèves·Non classé

Marathon d’écriture d’Amnistie internationale

Chers lecteurs et chères lectrices,

Amnistie01

La Déclaration universelle des droits de la personne a 70 ans aujourd’hui. Pour souligner l’occasion, nous sommes nombreuses à avoir participé au marathon d’écriture d’Amnistie internationale. Nous voulions profiter de l’occasion pour reconnaître le droit des personnes à exprimer leur points de vue et à vouloir améliorer leurs conditions de vie. Nous avons donc écrit des mots de réconfort et d’encouragement à 10 femmes enfermées dans des prisons tristes, froides et grises. Nous espérons que nos mots sauront leur donner espoir, chaleur et confiance.

Nous remercions l’auteur Jacques Goldstyn de nous avoir inspirées avec son magnifique album Le prisonnier sans frontières.

Amnistie02

En terminant, chères lectrices et chers lecteurs, nous vous souhaitons une fin d’année 2018 sereine et lumineuse.

Les élèves volontaires du cours d’éthique et culture religieuse de Nadine : Adèle, Éloïse, Eva, Gaëlle, Hanna, Ibtihal, Jomana, Layan, Laetitia, Luna, Maurane, Mia, Naomi, Nicole, Ouadane, Romy, Rose, Sofia et Stella.

Articles d'élèves

La pollution

La planète Terre est en mauvais état. Avant, l’eau était merveilleuse mais aujourd’hui, c’est la catastrophe.

Les humains utilisent des déchets et ils les mettent dans l’eau et c’est mal de faire ça.

Dave

Aussi, quelques animaux mangent des déchets et ce n’est pas bien parce qu’ils meurent.

Aussi, quelques animaux aquatiques sont coincés dans des déchets.

Pour ne pas que ça arrive il faut :

Cesser d’utiliser de sacs de plastique, mais plutôt des sacs réutilisables.

Utiliser des bouteilles que nous pouvons utiliser plusieurs fois.

Selon l’UNESCO : «Les déchets plastiques causent la mort de plus d’un million d’oiseaux marins et de plus de 100 000 mammifère marins chaque année.»

Donc c’est vraiment triste et il faut changer les choses.

Par : Dave

***

La pollution des envahisseurs ?

La pollution met en danger les animaux de la planète Terre.

Plus on jette nos déchets dans l’eau ou par terre, plus on pollue nos environs.

Exemple d’animaux en danger : vache, oiseaux, poisson, tortue mais plus spécifiquement tortue de mers. Ces animaux ont le risque de manger des déchets, se bloquer dans des cordes etc.

Et tout cela est la faute de la surconsommation. 

L’UNESCO explique que : « plus de 220 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année ».

Par : Henri

***

Analyse d’une photo choquante

Walid

Sur l’image, je vois une vache qui mange un sac de plastique.

Sur le sol, il y a plusieurs sacs de plastique.

Les vaches mangent de l’herbe mais sur la photo, elle mange du plastique. Elle va avoir mal au ventre. Je suis triste parce que la vache va être malade.

Pour éviter cela, il faut faire comme moi, tu dois rincer tes contenants de plastique et les placer dans le bac vert.

Par : Walid

***

Article sur le phoque

Julie01
Un phoque est coincé dans des filets, des cordes et des bâtons.

Le phoque est triste. Il crie de peur.

Non, non, non ! Il ne faut pas jeter des cordes, des filets et des bâtons dans l’eau.

Je propose de laisser les poissons nager dans l’eau propre.

Article sur la tortue

Julie02
Une tortue brune qui mange un sac bleu.

Ce n’est pas bon du plastique ça va faire mal à la tortue. La tortue pourrait mourir.

Il ne faut pas utiliser de sac de plastique. Il faut utiliser des sacs réutilisables pour sauver les tortues.

Par : Julie

***

La pollution de l’océan

Les océans

Sur la Terre, il y a beaucoup d’eau. Il y a l’océan Atlantique, l’océan Pacifique et l’océan Indien.

Je trouve que l’océan c’est beau. Il y a des bateaux de croisière et des pétroliers qui vont sur la mer. Il y a aussi des poissons multicolores dans l’eau.

Le pétrole dans la mer
Alex

Malheureusement, le pétrolier a frappé un rocher.

Il a fait « Crac! » et il s’est brisé. Tout le pétrole dangereux salit l’océan bleu.

Les manchots sont sales à cause du pétrole dangereux. Je me sens dégoûté de voir les animaux mourir.

Les humains essaient de nettoyer les manchots.

Les solutions

Le pétrole ça sert à faire avancer les voitures. Alors, il faudrait que les humains utilisent moins leur voiture.

Par : Alexandre

Articles d'élèves

C’est parti pour une deuxième saison !

Bonjour,

Je suis Meriem, votre nouvelle  journaliste qui fera la couverture des parties de la ligue d’improvisation de l‘École Lajoie.  Aujourd’hui, le mardi 27 novembre 2018, ce sont les Bébés requins qui ont affronté les Mprovisation. Le mardi 4 décembre ce sera l’équipe des SAGMYS dramatiques contre l’équipe des Chèvres enragées.  La marque finale de la première partie a été Bébés requins 6 et Mprovisation 3.  Les deux équipes ont eu deux pénalités chacune.

L’équipe des Bébés requins, comprend : Wilbert du groupe 502, Éloi  (l’étoile du jour) du groupe 602, Odrey  du groupe 503, Ariana  du groupe 591 Aderraouf du groupe 601 et Anna du groupe 503.  Cette équipe a représenté la couleur  rouge.

L’équipe des Mprovisation comprend : Simon du groupe 503, Iloé, (l’étoile du jour) du groupe 602, Marilou du groupe 501, Frida du groupe 502, Emili du groupe 503 et Thomas du groupe 602.  Cette équipe a représenté la couleur jaune. Je suis triste pour cette équipe car, selon moi, elle a fait un bel effort dans cette première partie. Mais elle a perdu 3 à 6.

Merci de votre lecture. A bientôt pour un nouveau reportage.

Par : Meriem du groupe 502

20181127_12214820181127_122256

Articles d'élèves

Le comité vert est de retour !

recyclage

Et oui, vous l’avez bien lu, le comité vert est de retour et en action. Cette année, on a tout plein de nouvelles idées. En voici quelques-unes : Premièrement on voudrait avoir une école plus écologique. Deuxièmement, ce serait notre désir de sensibiliser la communauté de l’école à adopter des comportements plus durables. Et, troisièmement, ce serait bien de s’engager à réduire notre consommation. Finalement, il faut bien s’encourager à continuer nos efforts. Voilà nos missions vertes!

Mais comment va-ton y arriver ?

Nous allons commencer par des petites choses, comme par exemple, cet article. Bien sûr, ça ne va pas nécessairement aider notre point numéro 3 mais ça va peut-être aider notre point numéro 2. Bref, retournons à comment y arriver. On a une autre petite idée qu’on pourrait aider à avoir une école plus écologique, nous pourrions avoir une boite pour les batteries usagée, une pour les vieux crayons et une pour la styromousse (le #6). Ce n’est pas grand-chose mais c’est un bon début mais tout de même, quelle merveilleuse idée, n’est-ce pas ?

À la prochaine!

Articles d'élèves

La fabrication du chocolat artisanal*

* Fait par un petit producteur

Le chocolat est fabriqué grâce à un fruit appelé cacao ou cabosse. La cabosse a une forme ovale. Il existe deux sortes de cacao, les jaunes et rouges qui sont très sucrés et les mauves plus amers.

Le cacao pousse sur un arbre appelé cacaoyer. On compte de 16 à 60 fèves par cabosse. Les quatre plus gros pays consommateurs de chocolat sont: la Suisse, la  Belgique, la France et l’Allemagne. Il y a plusieurs étapes à la fabrication du chocolat.

Iloe01
Fève de cacao

D’abord, il faut cueillir les fruits de cacao. Puis, trois jours après la récolte il faut extraire les fèves du fruit. Ensuite, il faut les mettre dans une caisse en bois sans rien et on les laisse fermenter une semaine. Il faudra les remuer tous les jours. Une semaine après, on les sort et on les étale sur une terrasse en bois ou en béton, au soleil de 1 à 4 semaines. Il faudra encore une fois, les remuer tous les jours.

Iloe02
Fèves étalées sur du bois

Ensuite, on les torréfie ce qui veux dire les faire griller sur une flamme longtemps à basse température. Une fois torréfiées, on enlève la peau des fèves que l’on peut utiliser pour faire du thé. Alors, on les broie grossièrement. Puis, elles passent dans différents broyeurs à meule. Elles se transforment alors en une pâte épaisse et liquide appelée « masse de cacao ».

Iloe03
Mini broyeur à meule

Par la suite, on peut ajouter à la masse de cacao du sucre, des pelures d’orange, du lait, etc. dépendamment de la saveur que l’on veut. Puis on mélange jusqu’ à l’obtention d’une pâte homogène. Après avoir versé le chocolat dans les moules, il sera soit laissé dehors 7 heures à l’ombre, soit 4 heures au frigo.

Savourez!

Par : Iloé du groupe 501

Articles d'élèves

Bête ou ne pas bête

bete ou pas bete

Dans sa pièce « Bête ou ne pas bête », la compagnie Sacré tympan revisite quatre fables de Lafontaine : La cigale et la fourmi, Le corbeau et le renard, La complainte du carnivore et Les trois chiens. Voici ce que quatre enfants du groupe 201 en ont pensé.

***

Je suis allée voir « Bête ou ne pas bête » le lundi 9 avril 2018 au théâtre Outremont.

J’ai beaucoup aimé la musique de la cigale parce qu’une vraie cigale ça ne fait pas du rap. J’ai moins aimé les éclairages rouges parce que ça faisait comme les ténèbres. J’ai vraiment aimé la musique parce qu’il y avait du rock et du rap, de la musique pour tous les goûts. Je n’ai pas aimé le décor parce qu’il n’y avait pas assez de choses.

Merci beaucoup pour ce spectacle mémorable!

Par : Kimberly

***

 Je suis allée voir « Bête ou ne pas bête » le lundi 9 avril 2018 au théâtre Outremont.

J’ai beaucoup aimé quand la cigale avait pris un petit parasol au lieu d’un parapluie normal. J’ai adoré cette scène parce qu’il y avait plein de personnages différents. J’ai adoré quand la cigale faisait du rap. Elle dansait vraiment très mal. Je pourrais lui apprendre comment danser. Le chapeau de la cigale était un petit chapeau d’anniversaire.

J’ai aussi adoré la fourmi quand elle se cachait très mal sous les boîtes en métal. J’ai aimé la queue du renard parce que j’adore les renards. J’ai moins aimé les décors parce qu’il n’y en avait pas vraiment beaucoup.

Par : Meryem

***

Je suis allé voir « Bête ou ne pas bête » le lundi 9 avril 2018 au théâtre Outremont.

J’ai adoré la musique de la fin parce qu’on aurait dit du rock and roll. Je n’ai pas aimé quand on a donné une baffe au chien parce que j’adore les chiens. J’ai aimé quand la cigale faisait du rap. J’ai aussi aimé quand le renard jouait de la clarinette.

J’ai beaucoup aimé les décors fait à partir d’objets : il y avait deux tables et deux boîtes. J’ai aimé le costume de la fourmi parce qu’il était drôle. J’ai aimé les éclairages rouges. J’ai aussi aimé la musique de la batterie.

Par : Erlens

***

Je suis allée voir « Bête ou ne pas bête » le lundi 9 avril 2018 au théâtre Outremont.

J’ai beaucoup aimé quand la cigale s’est cachée sous le petit parasol pour se protéger de la pluie et des orages. J’ai moins aimé quand le corbeau mangeait les crottes de fromage comme s’il n’y avait que lui. J’ai beaucoup aimé la fin parce qu’on chantait une drôle de chanson rock!!!

Avez-vous aimé mon article?

Par : Samuella